samedi 14 juillet 2018

La malédiction du bonheur – Chris Red










La Malédiction du Bonheur
de Chris Red
Date de publication : 29 Juin 2018
Auto-édition
Genre : Romance
Nombre de pages : 161
Format : Kindle eBook
Langue : 
Date de lecture : Juillet 2018
   Océane s’apprête à partir en croisière avec son futur fiancé. Un voyage au cours duquel elle risque de découvrir sa tromperie. Et de croiser le chemin de Léo, un jeune homme qui n’a pas renoncé au voyage de noces qu’il avait organisé pour son mariage, avant que sa promise ne le quitte pour un autre homme.
   Toutefois, une sorcière rôde sur l’île de Corfou. Pour s’extraire de la malédiction qui l’afflige depuis des siècles, elle doit trouver celle qui prendra sa place. Seul l’amour pourra délivrer sa proie. Océane parviendra-t-elle à surmonter ses souffrances et à atteindre le bonheur ?

Pas de note


    Pas lu.


            



6/10

   J'ai hésité à le lire. Couverture originale mais synopsis qui me laissait penser que la romance serait trop ancrée dans le texte (j'ai du mal quand il ne se passe rien d'autre). Néanmoins, je me suis jetée à l'eau (haha, c'est parti pour les blagues !).
   Dès le début, il faut saluer la plume de l'auteur, il s'immerge dans son texte, c'est certain. Il y a de jolies envoler comme "ses cheveux frissonnaient dans son dos". Par contre... Comment dire, il y a des coquilles qui ne pardonnent pas telles que "Bisoux" au lieu de "Bisous". "Il" au lieu de "elle", et inversement. Des phases de descriptions dans un tiret de dialogue... Ça gâche le texte, c'est dommage. Mais je suis passée outre, curieuse de voir où le texte irait.

   J'avoue que j'aimais l'idée du voyage. De beaux décors à Venise puis en Grèce. Seulement... il faut attendre la moitié du livre pour qu'Océane se change en sirène, alors que c'est la trame de l'histoire, censée être l'élément déclencheur... Là même pas.
   Il y a  des liaisons en veux-tu en voilà, au point qu'on se demande si Léo va coucher avec Pamela, après sa couguar sur le paquebot... Tout est cousu de fils blancs et j'ai abandonné quasiment à la fin, quand ils se battent contre la sorcière transformé en murène. Là c'était trop...
   Je n'étais déjà plus dedans quand Océane avait façonné une robe avec des talons qui la gênaient, mais tant pis, autant souffrir en les gardant. Tellement illogique... Quand on souffre et qu'on a le pouvoir de changer les choses, on ne se prive pas !
   Enfin voilà, de là à dire que je n'aime pas, non, je l'ai quand même tenu quasiment jusqu'à la fin, en passant en diagonale les dernières lignes auxquelles le lecteur s'attend déjà. Pas de rebondissement. Et certes, ce n'est pas forcément ce qu'on lui demande, mais cette histoire de sirène arrive comme un cheveu sur la soupe, alors qu'il s'agit de l'intrigue... Vraiment dommage.

   Merci d'avoir pris le temps de lire ce livre ainsi que celui d'avoir rédigé un avis sincère et détaillé et surtout merci de m'offrir la possibilité de m'exprimer. J'essaierai de prendre en compte les remarques émises dans cet article dans un avenir proche. J'appréhendais beaucoup les retours de ce roman car je me suis lancé dans un genre que je ne maîtrise pas forcément avec une intrigue moins profonde que dans mes autres créations. Le but recherché avec ce roman était de se relaxer avec une romance légèrement fantastique et plutôt légère. En réalité, j'opère essentiellement dans le domaine de la science-fiction comme vous pouvez le découvrir sur mon site : www.chrisreduniverse.eu